L’interview

1.Qui es-tu ? Je m’appelle Claire, j’ai 21 ans et je viens de Picardie dans l’Oise. Nouvellement lyonnaise, j’ai découvert cette ville dynamique en y venant pour les études d’ortho. Et je ne regrette pas du tout mon choix !

2.  Aujourd’hui tu es dans le pôle ASA de l’AEOL, pourquoi t’être engagée dans l’association ?Au cours de mes années prépa j’ai pu suivre le parcours de certaines de mes amies qui ont réussi le concours avant moi, et en côtoyant celles qui s’étaient impliquées dans leur asso étudiante cela m’a donné envie de participer à mon tour ! Je pense que c’est une expérience très enrichissante, qui permet de mieux connaître le monde étudiant associatif. La seule différence c’est qu’aucune de mes amies n’a été dans un pôle similaire au mien.

3. Quelle est ta mission au sein du Pôle ASA et peux-tu nous expliquer les objectifs de ce pôle ?Tout d’abord, ASA signifie Affaires Sociales et Académiques, et ma mission s’articule en 3 axes:

  • Rechercher des solutions aux problématiques liées aux stages.

Des problématiques que nous connaissons tous, même s’il existe des différences entre les promos. Une réunion a été organisée sur ce thème. A cette occasion j’ai pu rencontrer les délégués stages de toutes les promotions et ainsi faire la synthèse des difficultés. Une entrevue est planifiée prochainement avec la direction, durant laquelle je présenterai les problématiques globales et les cas particuliers de chaque promo.

Il s’agit de sujets comme la recherche de stage, et notamment du projet de création d’une plateforme qui recenserait les professionnels (et leur coordonnées bien sûr!) ayant déjà accueilli des étudiants en stage.

De même, je souhaiterai discuter avec la direction de la mise en place de partenariat(s) avec des structures, comme cela peut exister dans d’autres centres de formation, afin d’éviter que les cadres de santé ne croulent sous les appels des étudiants en recherche de stage.

Une autre proposition que je vais soumettre à la direction est l’élaboration d’un outil de covoiturage entre étudiants. Cela pourrait permettre d’élargir leur périmètre de recherche de stage et dans le même temps de réduire les frais de transport.

Sur la question des indemnités de stage, elle sera abordée aussi, même si cela ne fait pas parti des attributions de la direction.

  • Synthèse du moral des étudiants ou comment les étudiants vivent (mal) leurs études ?

Un questionnaire avait été passé par le mandat précédent, mais l’analyse n’en avait pas encore été faite. J’ai donc pu lire les réponses des étudiants et leurs commentaires et en faire un rapport. C’était enrichissant pour moi d’avoir ce retour.  

Grâce à cela le constat suivant a été fait: les études sont difficiles et beaucoup d’étudiants rencontrent des  difficultés, que ce soit moralement, au niveau financier ou des recherches de stage. On constate une dégradation du moral avec l’augmentation du nombre de stages et l’intensification du rythme, c’est-à-dire que plus on avance dans les années plus le moral baisse. Il faut aussi prendre en compte le fait que pour 2017-2018 le cursus passe en 5 ans, en conséquence la promo M2 cette année est la toute première de son genre. Bravo et merci à cette promo de pionniers !

  • Les élections centrales, aux urnes étudiants !

C’est un rôle important du poste d’inciter les étudiants à venir voter, ou bien à faire une procuration. I faut bien se rendre compte que c’est primordial pour nous tous d’être représentés au sein des conseils de l’université. Nous aidons donc notre fédération GAELIS à obtenir des voix dans les conseils de l’université. Il y a beaucoup d’étudiants de santé motivés pour ces missions de représentation, maintenant il faut que les autres étudiants les soutiennent en allant voter !

4. Ton plus grand défi en tant que VP ASA ?C’est vrai que c’est un nouveau poste, dont il faut définir les contours et l’organisation au fur et à mesure, et ce n’est pas toujours évident. Je travaille bcp avec les prez Manon et Anne qui sont toujours là pour m’aiguiller. Je travaille aussi beaucoup en relation avec l’administration et avec les étudiants, et j’essaie de faire le lien entre les deux.  

5. Quel pouvoir de super-héros te serait le plus utile pour ton poste ?Toujours savoir où se trouve mon téléphone! (rires) Je le perds souvent… Sinon… Je ne sais pas si c’est un vrai super pouvoir mais être une petite souris pour pouvoir avoir accès à tous les rouages de notre formation. Et s’il y a un chat, je cours ! 

6.Le meilleur moment de ton début de mandat ?Le weekend de formation de Gaelis. C’était à la fois  très formateur et un moment de cohésion, qui nous a permis de nous rapprocher entre membres du bureau. J’en garde de bons souvenirs. Une anecdote? Je me suis retrouvée à dormir avec la prez dans un lit une place le vendredi soir (alors que j’avais un lit pour moi…) !

7. Un mot à ajouter ?Nous remercions les étudiants de s’être mobilisés à l’occasion des élections centrales étudiantes du mardi 13 février 2018 ! Nous vous transmettons les résultats ci-dessous !

 

Claire Acloque