Reportage photo

Partir à l’étranger durant ses études en orthophonie ? CE N’EST PAS IMPOSSIBLE. Certains l’ont fait et chaque année de nouvelles destinations sont ouvertes par des étudiants curieux de découvrir le monde. N’avez-vous jamais rêvé d’aller sous les tropiques réaliser votre stage au soleil ? Peut-être que vous êtes un.e baroudeur.euse et que votre bout de paradis se trouvera au niveau des pôles ? Voici quelques exemples de ceux qui ont réalisé ce rêve et qui sont allés jeter un coup d’œil sur ce qu’est l’orthophonie à l’autre bout du monde.

Les saisons

Tous les hémisphères et toutes les saisons sont explorés par les étudiants. Du glacial des pôles au brûlant du désert, nous voici dans les plus extrêmes contrastes.

« La vie hivernale des vélos du quartier Mile End » Montreal – Canada – Réjane

« La patinoire du vieux port et sa grande roue lors d’une soirée à -22 degrés »  Montreal – Canada – Réjane

« Dix minutes plus tard, à vélo encore, la plage ! Donc en 20-25 minutes depuis le centre, on va bien en profiter ! » Agathe et Claire – Valence – Espagne

Plage de la Grande Anse à Deshaies – Guadeloupe – Solène

Canada – Montreal – Réjane

« L’automne au cimetière du Mont Royal »

«  Cette photo est d’autant plus belle que c’était la première fois que l’on voyait le soleil depuis plus d’un mois. Mais que c’était beau ! » – Linkoping – Suède – Jordan

Lomé – Togo – Justine

Paysages urbains

Gratte-ciels américains et petites villes de provinces : les architectures sont multiples, grandioses ou pittoresques. Laissez vous embarquer dans cette découverte urbaine.

Les petites maisons traditionnelles de Montréal sous le soleil de l’été – Canada – Réjane

La vue de l’observatoire du Mont Royal pendant « les couleurs » – Canada – Réjane

New York – Etats Unis – Mathilde

Empire State Building – New York – Etats-Unis – Mathilde

Valence – Espagne – Agathe

« Voici le vieux Valencia, où nous habitons toutes les deux, chacune dans une colocation à 6 ou 7. C’est parfait pour rencontrer du monde pendant 6 mois (Qué ? Déjà plus que 5 ?). Avec d’autres étudiants étrangers, on parle donc 3 langues par jour : espagnol, anglais et français. La ville est très touristique et on croise des étrangers à tous les coins de rues, même chez les commerçants donc on s’en sort toujours pour comprendre et se faire comprendre.

Nous sommes donc dans le centre, mais Valencia ce n’est pas très grand, alors tout se fait facilement à pied, à vélo (beaucoup de pistes cyclables !), ou en transports en commun. On peut passer des heures à se balader/se perdre dans les petites rues animées tous les jours et à toute heure. Elles sont remplies de cafés et restaurants que l’on voudrait tous tester et de belles terrasses ensoleillées, où l’on aimerait passer nos journées. Et c’est un défi presque réalisable puisque la vie est moins chère par ici, 2€ la pinte, 4€ le chocolate con churros, 4€ les cocktails… Et encore mieux dans les soirées ERASMUS… ! » Agathe et Claire

« Les zems, moyen de transport principal ici… » – Togo – Justine

« Les belles couleurs des petites rues du Vieux Stockholm. » – Stockolm – Suède – Jordan

Suède – Clara

Quelques merveilles

Statue de la Liberté – New-York – Etat Unis – Mathilde

Aurore boréale en Laponie – Suède – Clara

Togo – Justine

Guadeloupe – Solène

Baobab – Togo – Justine

Togo – Justine

« Brousse du nord avec des maisons traditionnelles » – Togo – Justine

Espagne – Valence – Agathe« Valencia est une ville avec des quartiers très variés. Cette partie de la ville est assez magique. En pédalant dix minutes on arrive dans un univers futuriste en contraste avec le centre historique. Et l’été, l’Umbracle (photo avec les palmiers) se transforme en boîte de nuit, on a hâte de découvrir ! » Claire et Agathe

Tous les jours

Parce que partir en formation ou en stage à l’étranger est d’abord une découverte du quotidien dans une autre culture, voici des éléments de vie des élèves orthophonistes…et de leur entourage.

« Le train que je prenais tous les matins pour partir en stage » – Etats Unis – Mathilde

« Des gens qui pillent le fufu, plat traditionnel (et préféré des togolais) à base d’igname. » – Togo – Justine

C’est ça l’igname !

 

Togo – Justine

Valence  – Espagne – Agathe  

« Pour finir, voici une petite photo de la fac. Nous sommes, comme en France, en troisième année (sur quatre en Espagne). Avec environ 25 étudiants dans la promo et des horaires de cours fixes, le format ressemble à celui du lycée. Nous avons 16 heures de cours (en español !) et deux sessions de « prácticas» (Stage dans la clinique de l’université) par semaine.

Nous commençons à être de plus en plus à l’aise dans cette nouvelle ville (de folie !) mais il nous reste encore tant de choses à découvrir et de personnes à rencontrer ! Notamment las Fallas, une fête qui paralyse Valencia pendant quatre jours en mars, dont on entend parler au moins trois fois par jour ! »

Les valencianos sont très chaleureux et on adopte très facilement le rythme espagnol ! Attention toutefois à la « siesta », qui peut vous faire louper l’horaire de fermeture du parc dans lequel vous vous êtes allongé au Soleil…

Hasta luego !

Clara y Agata / Claire et Agathe, étudiantes en L3. »

« Pilou le bonhomme de neige réalisé sur le campus sur l’air de musiques de Noël diffusées sur les hauts-parleurs de toute l’université ! » – Linoping  – Suède – Jordan

« Linköping ou la ville vélo ! Il y en a partout partout partout! »- Linkoping – Suède – Jordan

Pêcheur – Plage de La Chapelle à Anse Bertrand – Guadeloupe – Solène

Un Grand MERCI à Jordan, Justine, Clara, Mathilde, Réjane, Solène et Agathe d’avoir partagé leurs photos et leurs expériences avec nous !!!

Et pourquoi pas toi ?

Parce que partir étudier à l’étranger, pour un semestre dans une université étrangère ou en stage constitue une expérience très enrichissante au niveau humain et professionnel, il est essentiel de savoir tout ce qui est possible de faire à l’étranger grâce à notre université, notre investissement et un peu de débrouillardise !

La mobilité

Pour un semestre : il existe des accords entre plusieurs universités et il est possible d’en créer de nouveaux chaque année. Les propositions sont bien accueillies par la direction qui nous encourage à ouvrir de nouvelles voies. Par exemple, certaines étudiantes vont partir réaliser un semestre au Liban en septembre prochain. De même, certaines étudiantes sont actuellement en train de réaliser un semestre en Espagne : du jamais vu !

En stage : pour partir à l’étranger en stage, il faut quand même réaliser son dossier de mobilité et trouver un maître de stage. Mais le bon plan, que beaucoup connaissent : un petit stage en dom-tom ne te demandera pas beaucoup plus que de fournir une convention signée et de réserver un billet d’avion. En route vers les pays créoles ! Par contre, ne partant pas à l’étranger, tu peux tirer un trait sur les bourses de mobilité…

Ainsi, à chaque moment du cursus, il est possible de réaliser des stages ou des semestres à l’étranger. Chacun peut trouver une solution qui lui correspond selon son profil et ses attentes. Mais attention : un semestre de formation se fera essentiellement en L3, un stage au Togo en M1… Renseigne toi bien et ne laisse pas filer ta chance !

Quelques liens utiles :  

 

 

Marielle Rozière